Publié le

God Save…the cannabis thérapeutique

Le Royaume-Uni s’apprête à autoriser l’usage du cannabis thérapeutique sur ordonnance.

Le secrétariat de l’Intérieur britannique a annoncé hier que le cannabis thérapeutique sous la forme de médicaments  sera autorisé à partir de cet automne au Royaume-Uni.

Dans un premier temps, ce ne sont uniquement que les médecins qui pourront prescrire des médicaments dérivés du cannabis, il ne s’agit donc pas de vente de produits à base de cannabis thérapeutique à travers des boutiques comme en Suisse par exemple.

Comme le précise le communiqué, les médicaments à base de dérivés de cannabis serviront à traiter des patients ayant des pathologies très spécifiques et cela ne constitue pas un premier pas vers la légalisation du cannabis récréatif fortement dosé en THC.

Des effets bénéfiques clairement démontrés

En 2017  l’Académie américaine des sciences a publié un rapport que vous pourrez retrouver ici Rapport de l’Académie américaine des sciences  mentionnant les effets bénéfiques du cannabis et de ses composés sur la santé comme par exemple:  calme les nausées chez les patients en traitement de chimiothérapie, atténue les douleurs chroniques, améliore les symptômes des personnes souffrant de sclérose en plaque.

D’autres études, dont certaines en phase 3 aux USA donc l’étape avant la partie étude marketing  et commercialisation, mentionnent les effets bénéfiques sur l’épilepsie. Les effets du cannabis thérapeutique ont été clairement démontrés sur la Maladie de Parkinson.

Des études en Israël, le pays le plus plus avancé dans le domaine de la recherche sur le CBD, font état des effets bénéfiques du cannabis sur la maladie de Crohn et les différentes maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ainsi que sur l’endométriose.

Lire l’article publié sur ce lien  :

Recherches sur le CBD en Israël

Revoir l’émission diffusée par ARTE sur l’avancée de la recherche sur les bienfaits du CBD

Emission ARTE sur le CBD

Pour revenir au Royaume Uni, le cannabis qui était classé dans la catégorie des drogues sans valeur thérapeutique va donc changer de catégorie. Le département des soins de santé et sociaux ainsi que l’agence de réglementation des médicaments et produits de santé vont devoir définir précisément ce qui constitue un médicament dérivé du cannabis. Ces médicaments pourront exister sous la forme de sprays buccaux, de gélules, de comprimés et d’huile.

Comme jusqu’ici, les autres formes de cannabis seront strictement contrôlées et ne seront pas disponibles sur ordonnance. A ce sujet le Ministère de la santé précise que le cannabis faiblement dosé en THC procure un effet relaxant ce qui n’est pas le cas du cannabis fortement dosé en THC qui peut provoquer de graves crises de panique voire déclencher des maladies psychiatriques chez certaines personnes.

Comme on peut le constater, il ne s’agit pas d’une libéralisation totale du CBD, la création de boutiques vendant des produits contenant du CBD n’est pas encore au goût du jour mais ce premier pas du Royaume Uni est une excellente nouvelle.

Laisser un commentaire