De l’intérêt du cannabis légal: article du thérapeute et énergéticien Nicolas Herrmann

Swiss Weed a la chance de collaborer avec Nicolas Herrmann, thérapeute et énergéticien utilisant le cannabis légal (CBD) dans le cadre de son travail. Afin de vous informer au mieux, il a écrit un article reprenant ses connaissances sur le CBD et des témoignages de patients. N’oubliez pas que vous pouvez poser toutes vos questions à notre thérapeute, qui se fera un plaisir de vous répondre. Pour poser vos questions, cliquez ici.

Bonne lecture à tous!

Votre équipe Swiss Weed

De l’intérêt du cannabis légal : retours de nos patients et thérapeutes sur ses effets

Depuis quelques semaines vous avez certainement lu des articles ou visionné des émissions traitant du cannabis thérapeutique ou cannabis légal (CBD). Voici un petit article afin de vous éclairer sur l’histoire de cette plante et son utilisation.

Le cannabis, une histoire qui ne date pas d’hier.

Son utilisation à des fins médicales remonterait à 4000 avant J.C. On retrouve notamment des écrits de l’Empereur chinois Shen Nung, le père de la médecine chinoise, sur l’utilisation du cannabis datant de 2737 avant J.C.  Il y fait part d’effets antalgiques, ou autrement dit, d’effets diminuant la douleur, obtenus lors de l’utilisation du cannabis. Il s’agissait cependant très probablement de cannabis à haute teneur en THC. Cette molécule est responsable de l’effet euphorique et de la distorsion de la réalité. Bien plus tard dans l’Histoire,  les grecs et les égyptiens utilisent à leur tour le cannabis à des fins thérapeutiques.

Au 16ème siècle, l’écrivain Rabelais parle du Pantagruélion et d’après la définition qu’il en fait, il s’agirait bien du cannabis à haute teneur en THC (environ 20%). D’autre part, le médecin et philosophe Paracelse mentionne également le chanvre dans plusieurs de ses travaux. Ce n’est que plus tard, au 17ème siècle, que le cannabis commence à être utilisé pour ses vertus psychotropes en Europe. Au 19ème siècle, on retrouve les premières plantations de cannabis aux États-Unis. Le chanvre est alors surtout utilisé dans le domaine du textile et pour la fabrication de cordes.

Le cannabis, de nos jours

Dès lors, plusieurs états américains autorisent l’utilisation du CBD. Le premier à en autoriser l’utilisation est la Californie en 1996 et le dernier en date, le Nevada, qui en a autorisé l’utilisation cette année. Dans le reste du monde, les mexicains sont de grands consommateurs de cette plante et ils lui donnent le nom de marijuana.

En 1964, le Professeur Raphaël Mechoulam et son confrère le Professeur Yechiel Gaoni ont été les premiers à isoler et synthétiser la molécule psychotrope du cannabis, le fameux THC (tétrahydrocannabinol). C’est le début des travaux de recherches sur le cannabis qui eurent et qui ont toujours une répercussion au niveau mondial.

Les Pays-Bas est le premier pays à avoir dépénalisé en 1976, l’usage du cannabis à haute teneur en THC. Dépénaliser signifie que la société renonce à poursuivre pénalement les consommateurs de cannabis, mais cela ne signifie pas que consommer du cannabis est légal. Par la suite, cependant, le pays a été plus loin en légalisant le CBD.

Plus récemment, en 2014, lors d’un discours et à la stupéfaction générale, Barack Obama se prononce en faveur du cannabis. Lors de son discours, parlant essentiellement du cannabis à haute teneur en THC, il estime que la consommation de cannabis est une mauvaise habitude, et un vice, tout comme l’est la consommation de tabac et d’alcool. Il considère également que la loi concernant le cannabis comporte des défauts.

Dans quel pays le cannabis est-il légal?

A ce jour, les pays européens ayant autorisé l’usage du CBD sont : l’Autriche, la Grande-Bretagne, la République tchèque, la Finlande, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Roumanie, la Slovènie, l’Espagne, la France, la Croatie, la Macédoine, et la Suisse, depuis l’an dernier. Il faut cependant noter que chaque pays a sa propre réglementation et sa propre application de la loi. Notamment, en France, l’utilisation est très réglementée et de ce fait, est presque inapplicable.

L’Allemagne vient de rejoindre cette liste, les médecins peuvent prescrire du CBD aux patients souffrant de cancers, d’épilepsie et de sclérose en plaques, depuis avril 2017.

Qu’est-ce que le cannabis légal (CBD) finalement?

Pour qu’il soit reconnu légal en Suisse, le CBD doit contenir moins de 1% de THC qui est la substance responsable de l’effet psychotrope.

C’est la plante femelle qui est utilisée pour la fabrication de CBD, car elle est beaucoup plus riche en substances actives. Le chanvre, qui est la plante mâle, très filandreuse, est plutôt utilisé dans le domaine du textile ou pour fabriquer des cordes.

Le temps de croissance pour les plantes élevées en intérieur est de 2 à 3 semaines. Puis, la période transitoire entre croissance et floraison dure 2 semaines et débouche sur la floraison (1 mois et demi). Vient alors 10 jours de séchage et un mois de maturation. Pour la fabrication des produits à base de CBD, ce sont les fleurs et les feuilles du haut de la plante qui sont utilisés, le reste est composté.

On trouve des produits au CBD sous différentes formes : huile, pâtes, cire, feuille à fumer ou encore thé. Aux États-Unis, il est même possible de trouver des produits originaux à base de CBD, comme du vin, de la bière ou des sucettes.

Pour quelles raisons utiliser du CBD?

Le CBD peut être utilisé pour traiter différents aspects du bien-être ou de la santé. Au États-Unis, depuis des dizaines d’années, le CBD est utilisé dans le traitement de la douleur, des cancers, de l’anxiété, de l’insomnie, de la sclérose en plaque, de la fibromyalgie, de l’épilepsie, de la maladie de Parkinson avec des effets prouvés.

Bien que les études concernant particulièrement le CBD soient encore peu nombreuses, des études menées aux États-Unis ont cependant démontré les effets suivants lors de la prise de CBD:

  • Antipsychotique
  • Anti-inflammatoire
  • Antiépileptique
  • Sédatif
  • Anxiolytique
  • Anticonvuslif
  • Dans le domaine de la cancérologie

Utilisation de CBD: les thérapeutes ont testé

C’est une patiente atteinte d’un cancer qui nous a parlé pour la première fois du CBD: les effets sur ses douleurs sont incontestables et démontrés. C’est d’ailleurs son oncologue qui lui a prescrit du CBD.

Cette patiente prend 5 gouttes de CBD, contenant 20%  de CBD et 0.6% de THC, tous les jours, une ou plusieurs fois en fonction des douleurs qu’elle ressent. Il est relativement compliqué de doser la quantité de CBD à prendre, c’est pourquoi les cas pratiques sont particulièrement intéressants.

Nos thérapeutes ont donc décidé de tester du CBD à 15 et 20% distribué sous une forme d’huile et de pâte. Cette dernière forme est plus concentrée en CBD. Les produits ont été commandé sur Internet, en pharmacie et chez un producteur de la place. A notre grand étonnement, certains produits à base de CBD que nous avons testé se sont montré totalement inefficaces.

Résultats des tests

Première prise

Lors de la première prise de CBD, le goût amer du produit, très prononcé, peut surprendre mais on s’y habitue. Au niveau de la quantité à prendre, la taille d’un petit pois est souvent suffisante. Il faut laisser fondre le produit sous la langue pendant au moins 30 secondes.

1 heure après la prise

Il faut noter que le délai peut être plus court, selon votre sensibilité au produit. L’effet de détente se fait sentir et les douleurs, situées au niveau de la nuque et des épaules pour un des testeurs, sont en nettes diminutions.

Sommeil profond et récupération

Le sommeil est extrêmement profond et même s’il est interrompu au cours de la nuit, il est facile de se rendormir et de retourner en phase de sommeil profond. Grâce à la meilleure qualité de son sommeil, un testeur a noté par la suite une amélioration de sa concentration et de sa mémoire.

Absence d’addiction

Un autre point positif à relever est l’absence d’addiction, puisque le THC est présent en infime quantité. Il n’y a donc pas d’effet de manque lorsque l’on interrompt la prise de CBD.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire n’a été remarqué, sauf la bouche un peu pâteuse au réveil.

Utilisation du CBD: dans quel domaine?

Les effets bénéfiques de la prise de CBD rapportés par nos patients ont été démontrés pour les cas suivants :

  • Anxiété
  • Nausées
  • Sclérose en plaque
  • Insomnies
  • Douleurs chroniques
  • Syndrome X fragile
  • Autisme
  • Endométriose
  • Douleurs liées au cancer

Des patients témoignent

Une patiente atteinte de sclérose en plaque prend régulièrement du CBD. Elle mentionne une évolution positive concernant ses douleurs ainsi qu’une nette diminution de l’anxiété qu’elle ressent.

Un patient atteint de la maladie de Parkinson à un stade avancé a choisi de tester le CBD. Avant de prendre du CBD, ses mains étaient crispées et tordues. Avec la prise de CBD, ses mains s’ouvrent plus facilement et il peut tendre les bras sans noter de tremblement. Ces effets ont été constatés et rapportés par son fils et sa belle-fille.

Un patient atteint de nausées a expérimenté la prise de CBD. L’effet s’est fait sentir en quelques minutes et les nausées se sont arrêtées.

Dans le domaine de l’insomnie, nous avons également plusieurs retours très positifs avec un sommeil retrouvé pour les patients. Dans le domaine de l’anxiété, plusieurs patients ont remarqué une détente et un lâcher-prise depuis la prise de CBD avec arrêt des anxiolytiques.

Un jeune patient de 6 ans atteint d’une forme d’autisme a commencé à prendre du CBD à 5% en faible dose. Des résultats flagrants ont été rapportés par sa mère. Ces effets ont aussi été constatés par un thérapeute, qui a vu ce patient avant et après l’utilisation de CBD. Même constat pour un patient de 12 ans atteint du syndrome X fragile. Ces  patients étaient nettement plus calmes après la prise de CBD.

Nous avons également quelques témoignages de patientes souffrant d’endométriose qui rapportent un effet flagrant après la prise de CBD. Nous attendons un retour d’expérience sur une plus large échelle. Concernant la douleur, des effets bénéfiques sur les douleurs chroniques de type fibromyalgies nous ont également été rapportées.

Pour finir

Pour les personnes souhaitant plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter. Nous pouvons également vous indiquer où vous procurer du CBD de bonne qualité. Un reportage de l’émission « A Bon Entendeur », diffusé sur la RTS, a montré que certains marchants vendaient des produits contenant jusqu’à 80% de moins de CBD que ce qui était annoncé.  En revanche et heureusement, tous les produits testés contenaient moins de 1% de THC. Il est donc très important de se procurer du CBD auprès de fournisseur de confiance. Vous pouvez trouver notamment de l’huile de CBD et de la pâte de CBD sur notre boutique en ligne.

Pour plus de renseignement concernant la loi suisse, voir le lien suivant: Office Fédéral de la Santé Publique

Nicolas Herrmann, thérapeute  et énergéticien

Place Cornavin 18 – 1201 Genève

Téléphone: 079 339 47 79

email : questions@swissweedcorp.ch

Laisser un commentaire

2 commentaires sur “De l’intérêt du cannabis légal: article du thérapeute et énergéticien Nicolas Herrmann”

%d blogueurs aiment cette page :